Si vous connaissez la Municipalité de Rawdon, vous avez certainement déjà eu la chance d’aller voir la majestueuse Chute-Dorwin. Si ce n’est pas le cas, préparez vos valises pour le weekend prochain et foncez-y les yeux fermés : je vous garantis que vous ne serez pas déçus !

Imaginez une chute haute de 60 pieds (environ 18m) au débit impressionnant, une légende indienne envoûtante, 4km de sentiers écologiques balisés et très simple d’accès, de beaux belvédères d’observation vous offrant une vue panoramique sur la magnifique rivière Ouareau…  Bienvenue au Parc des Chutes-Dorwin ! Ce parc municipal conviendra parfaitement aux familles à la recherche d’un endroit en nature pour pique-niquer. L’endroit est aussi toutou-friendly puisqu’il accepte aussi les chiens à condition qu’ils soient tenus en laisse.

Nous portons déjà cet endroit dans notre cœur car nous avons eu la chance de le parcourir à plusieurs reprises mais jamais pendant la saison d’été. Après nous êtes acquittés des droits d’entrée à hauteur de 8$ par personne, nous stationnons notre véhicule et pénétrons dans le parc où le bruit de la chute est déjà perceptible. À peine quelques mètres parcourus, nous voilà face à la splendide Chute-Dorwin. Ce premier belvédère en bois qui se situe à une bonne trentaine de mètres du sol surplombe la vallée, littéralement sciée par cette impressionnante cascade. Le fracas de l’eau est tel qu’il nous faut parler fort pour nous entendre. Quelques gouttelettes nous parviennent aux joues et nous rafraîchissent. Cette balade commence bien ! Deux ou trois photos plus tard, nous descendons les escaliers menant vers le bas de la rivière où un second point de vue nous attend. Ici se trouve un panneau explicatif relatant la légende indienne du sorcier Nipissingue que je vous invite à découvrir ici

En résumé, ce méchant sorcier éperdument amoureux de la douce Hiawhitha était jaloux de l’amour qu’elle portait à son ennemi juré Arondack : un guerrier indien. Ce dernier qui été rentré blessé de la guerre avait toute l’intention de sa chère et tendre qui le soigna avec des plantes récoltés près du précipice Dorwin. Un jour, le méchant sorcier suivi la belle Hiawhitha lors de sa cueillette et la poussa au fond du gouffre pour se venger. D’un coup de tonnerre, jaillit une immense cascade symbole de l’éternité de l’amour de Hiawhitha pour son guerrier, et Nipissingue fût changé en pierre. Pas de bol. On peut d’ailleurs deviner son portrait près de la chute et vu la taille de son nez on comprend pourquoi Hiawhitha n’a pas succombé.

On continu la balade en longeant la rivière et on traverse une forêt à la flore indigène que l’on repère grâce à des panneaux d’interprétation. Le parc n’est pas trop fréquenté en ce jour de semaine et nous ne croisons que très peu de marcheurs. Tant mieux pour nous puisque nous aimons la tranquillité !

LES LIENS UTILES

www.lanaudiere.ca
www.parcsregionaux.org
www.rawdon.ca

Comments are closed.